HK = [ Faqs ] [ Archive ] [ Community ] [ Map ] [ Search ] [ Link ] = HK
[ Newsletter ] [ MailingList ] [ Blog ] [ Updates ] [ News ]
     
 
Torna al v-HaKanti-Menu

HACKONS QUELQUES MACHINES à CAFE' by Kitetoa
Hackons quelques        
   machines à café...

Nous vous avions expliqué comment nous avions, lors de Defcon, hacké  un réfrigérateur. Ne reculant devant AUCUN sacrifice pour satisfaire  ses lecteurs, Kitetoa lance un grand concours de hack de machine à  café. Explication du contexte.

Les machines à café, comme l'automobile, sont en pleine révolution.  Après la Citroën Windows CE, voici le e-expressopoint de Lavazza  (leader, comme chacun sait, du petit noir qui tache), une "machine à   café qui envoie des e-mails afin, par exemple, de déclencher des   interventions de maintenance ou des réapprovisionnements", nous  apprend l'inoxydable Cyperus.

Petits extraits choisis de ce communiqué de presse qui reprend tous  les poncifs du secteur:  "Cette technologie répond en effet aux attentes de Lavazza,  puisqu'elle révolutionne, non seulement le produit "machine à café",  mais qu'elle permet également d'avoir une vision globale du marché de  la distribution automatique du café".

"Autre nouveauté présentée lors de la conférence de presse, la  e-espressopoint équipée d'un écran tactile, un prototype dont la  commercialisation est prévue courant 2001'.  "L'écran tactile donnera accès à un portail de services personnalisés  qui permettront à l'utilisateur Lavazza Espresso Point de gérer, à  partir de la machine à café, sa liste de courses, de connaître  l'information trafic, la météo, etc... au moment de la pause café".

"Après avoir enregistré son profil, le consommateur Lavazza Espresso  Point pourra régulièrement personnaliser sa page d'accueil en  fonction des nouveaux partenariats conclus par Lavazza pour enrichir   l'offre portail".

Et j'en passe...

Pour "faire Internet", il faut trouver à ce machin un nom qui  comporte un "a", que l'on transforme en @. Manque de bol, il n'y en @  p@s dans "espressopoint". Pas grave, on ajoute un "e-" devant, et  roule ma poule.

Ensuite le lecteur attentif de ce communiqué aura relevé qu'il s'agit  d'une "technologie", mot fourre-tout destiné à ceux qui ne savent pas  trop comment appeler le truc dont ils parlent. "Bidule", c'est pas  très classe. Quoiqu'il en soit, le bidule "doit répondre à un   besoin", sinon, impossible de le vendre, tout bon marketeur vous le   dira. L'écrire ne mange pas de pain, mais c'est toujours rassurant de  le faire.

Bien sûr, ce bidule "révolutionne". On en attendait pas moins. Révolutionner, c'est comme ré-inventer, c'est tendance, complètement  "in", pionnier, quoi.

[ Top ]

Le bidule qui révolutionne doit inévitablement, sous peine de  plantage médiatique, être "global". Ca sonne rond, sérieux. Et ça  fait mieux que patatoïde. Si en plus, global est accolé à "vision",  c'est 5 MF de mieux sur la prochaine levée de fonds. Un biznèsse, ça  doit être "global", comme la connerie ou l'humanité souffrante.

Ensuite, il faut rajouter du ouèbe au bidule. C'est chose faite avec un "prototype" (ça fait très industrie innovante, un proto) doté d'un  "écran tactile". Là, on touche le summum de la techno-hype. Ecran  tactile, donc forcément plat, à plasma, ce qui sous-entend un   "design" super futuriste, hyper-techy, total fun, dans le move.   Succès assuré auprès d'une cible clientèle 15-25 ans, fréquentant des   lieux branchés. Des pionniers, des "early adopters" (jamais trop su si ça voulait bien dire "refilés à l'assistance publique trop tôt").

Le ouèbe, c'est bien, mais c'est rien sans "services". Et le top du  top dans les services, c'est les services "personnalisés". Avec  l'inévitable connotation de "fidélisation" qui vient juste derrière.  Faut bien avouer que là, on touche au sublime, au killer-device, au  truc qui va faire que vous allez pouvoir demander à votre patron une  augmentation de 5 balles simplement parce que vous savez ça. 
L'extase, quoi. 

Imaginez le dialogue:

"Kess-t'a fait, ce matin ?"

"Oh, j'ai un peu surfé avec ma cafetière, j'ai appris qu'untel...".

"Ah oui ? Ben moi, ma moquette, ce matin, m'a informé que mes semelles de chaussure étaient un peu trop usées, et m'en a commandé une nouvelle paire, par e-mail. Heureusement qu'elle est là, ma moquette connectée au ouèbe".

Edifiant.

Bon, c'est pas tout ça, mais il va falloir sérieusement songer à  hacker ces foutues machines. Comme ça, on aura des cafés à l'oeil. Et  puis on pourra demander un rabiot de sucre ou de lait gratos.

D'ailleurs, et c'est l'objet de cet article, nous lançons ici un  grand concours: "HãCk Ðá ÇõF3& m@ÇH|NE!". 

Le premier d'entre vous qui arrivera à se logger sur un  e-expressopoint gagnera... un splendide verre d'eau, offert par  Kitetoa. Et avec une rondelle de citron si il arrive à sélectionner  depuis son ordinateur l'option "court sans sucre", la plus difficile,
d'après nos études, à trouver.

Bon, pour les autres, deux remarques. Premièrement, le "coffee-spilling" est la première cause de pannes d'ordinateurs aux   Etats-Unis (étude IDC-Forrester-Gartner à l'appui, s'il vous plaît).   Voilà une bonne idée pour faire planter ce foutu terminal.

Deuxièmement, l'excellent Zipiz relayait pas plus tard que le 9  novembre cet bon mot qui circule dans les start-up: "Dans notre   entreprise 80% des profits proviennent de la machine à café".

Bref, et pour citer Goethe, mon philosophe de référence:

"Contre la bêtise humaine, les dieux eux-mêmes luttent en vain".

A accrocher en lettres d'or au paradis des start-up... et des autres.

Kitetoa

[ Top ]

Released By DaMe`
Visits [1320929]